Compte tenu des événements, et de la pathologie qui nous concerne, voici les conseils du Pr. Vinciane Rebours :
- Bien entendu rester enfermé chez soi, seul moyen d'être en sécurité
et
- Appliquer les règles d’hygiène, distance, etc.

En cas de symptômes, il faut :
- Se signaler à son Médecin traitant par téléphone ou mail (pas obligatoire de le voir en présentiel si peu de symptômes)
- Ne prendre que du Doliprane ( paracétamol) en cas de fièvre (max 3g/24H) , pas d'AINS ou de corticoïdes (anti-inflammatoires)
- En cas de gêne respiratoire, il faut consulter son médecin traitant
- Pour les patients qui n'ont plus d'enfant à la maison, ne pas être en contact avec eux (éviter la garde des petits enfants)
- Envoyer son conjoint faire les courses ...

Bon courage à vous et sortez le moins possible.

Son impact

SON IMPACT SUR LA QUALITE DE VIE


Au quotidien :

La pancréatite chronique héréditaire est une pathologie à expressivité* variable
Selon les degrés d’atteinte, chaque patient a, au quotidien, des poussées d’ intensité et de fréquences variables et différentes.

La pancréatite chronique héréditaire est une maladie invisible mais handicapante :

-Par les douleurs et la fatigue qu’elle engendre : difficultés de concentration, études perturbées, métiers inaccessibles…

- Par les traitement anti-douleurs plus ou moins lourds, et leurs effets secondaires…

- Par les restrictions alimentaires qu’elle nécessite, régime pauvre en lipides…, parfois difficile à respecter ( cantines scolaires, composition des aliments de fabrication industrielle …)

En période de crise :

- Exclusion de la vie quotidienne, perte d’activité et d’autonomie …

- Douleurs intenses, rendant la marche difficile, voire impossible,

- Sur le plan alimentaire, diète absolue : suspension de l’alimentation rendant toute activité scolaire ou professionnelle impossible. (il est même impossible de boire de l’eau.)

- Problèmes liés à l’absentéisme, scolaire ou professionnel, conduisant parfois à l’exclusion ,

- Poussées conduisant à une prise en charge hospitalière…